Le service technique de l’Atelier Cambier : une équipe proactive au quotidien

Le service technique de l’Atelier Cambier : une équipe proactive au quotidien

On ne soulignera jamais assez l’importance d’une équipe technique présente au sein d’une entreprise : un service essentiel pour le maintien et la bonne utilisation des machines de production qui réalisent chaque jour les travaux commandés par les clients.

“ Un service technique en interne, c’est l’assurance de pouvoir faire face aux aléas de la production en un laps de temps record ”

guy math

Guy MATHY assume la responsabilité du service technique de l’Atelier Cambier.

En octobre 1992, après une reconversion suite à un accident, il a intégré la société un peu par hasard en suivant le conseil d’un ami qui la connaissait et savait qu’elle recherchait un technicien.
A l’époque elle était structurée en atelier protégé et les moyens mis à la disposition du service technique étaient limités.

La société a évolué depuis pour devenir une entreprise de travail adapté : entreprise à part entière avec une mission sociale en point de mire.  Elle s’est modernisée, s’est dotée de nouveaux outils de production, de machines performantes et veille à former son personnel aux rapides évolutions techniques.

Le service technique s’est ainsi étoffé au fur et à mesure des besoins de l’entreprise.  Il compte actuellement 3 opérateurs: Guy MATHY, Grégory ORBANT et Yonni PACE.

“En 2017, nous n’avons comptabilisé que 5 heures de panne” déclare, avec fierté, Guy Mathy.

Chaque demande spécifique émanant des responsables de département est traitée en fonction du niveau d’urgence.

“Tous les 3 mois, des entretiens préventifs sont effectués sur les machines”

Yonni PACE est technicien ; il est attaché à la maintenance et aux réparation des petites machines de production.

Grégory ORBANT est technicien ; il a principalement en charge les installations électriques, la connexion du réseau informatique et les tableaux électriques.

 

Guy MATHY supervise cette équipe avec le professionnalisme qui le caractérise depuis plus de 25 ans de carrière.

Notre credo: “Accompagner, conseiller, réagir de manière proactive”

La fierté de Guy Mathy est d’avoir participé à l’évolution de son entreprise : de 80 travailleurs à son arrivée jusqu’aux 240 travailleurs aujourd’hui…
Ce développement lui a permis d’étoffer ses connaissances et de prendre part à une vraie culture d’entreprise.  Un réel ambassadeur impliqué dans son travail et dans la réalisation des projets clients jusque dans le moindre détail.

Découvrez ci-dessous comment fonctionne le service technique interne de l’entreprise au travers du témoignage de M. Guy Mathy, responsable du service technique à l’Atelier Cambier.

>>> INTERVIEW


M. Mathy, pour vous quelles sont les deux avantages principaux d’avoir une équipe technique disponible directement en interne à l’Atelier Cambier ?

  • Je dirais: “la rapidité d’intervention et la réactivité en cas de panne”.

Pourriez-vous nous citer un cas concret de panne pour laquelle l’équipe technique a dû intervenir ?

  • Un jour, nous avons dû faire face à l’explosion d’une cabine haute tension à 9h du matin.  Il n’y avait plus de téléphone de société, le groupe électrogène a été mis en place, les clients ont été prévenus et les serveurs ont été relancés.  En une matinée, tout a été réglé, nous sommes revenus à une production tout à fait normale.  Dès 13h30, l’Atelier a redémarré avec un groupe électrogène équivalent à la cabine haute tension.  La gestion du problème a été prise en main par l’équipe technique (prise de contact avec la société gestionnaire de la cabine, communications, etc.).  Certaines procédures ont été créées suite à ce problème pour pouvoir y faire face à l’avenir.  Un travail d’équipe avec tous les groupes de production et tous les secteurs de l’entreprise est essentiel pour gérer une telle situation.

Quelle est l’importance du ‘travail en amont’ dont vous nous avez parlé ?

  • Le travail en amont, c’est en réalité le travail en équipe, lié à tous les autres groupes de l’entreprise.  Il existe énormément de communications entre tous les secteurs.  D’ailleurs, tous les jours, une réunion est organisée le matin avec les responsables de département.  Nous détectons les besoins selon les projets en cours.  Nous n’attendons pas que la panne se produise, nous réalisons régulièrement des entretiens préventifs et des maintenances en amont pour éviter les pannes liées à du matériel défectueux.

Comment pourriez-vous décrire l’implication du bureau technique au niveau des infrastructures des bâtiments de l’Atelier Cambier ?

  • Nous nous occupons de la maintenante électrique des bâtiments.  Il y a aussi toute une partie gestion de projets notamment en ce qui concerne le rachat d’un nouveau bâtiment.  Nous devons intervenir pour mettre le bâtiment aux normes électriques et établir des plans pour le placement des lignes électriques avant l’installation de nouvelles lignes de production.  Cela fait partie des fonctions principales de l’équipe technique.

Quels sont les avantages que vous pouvez apporter lors de la visite d’un client au sein de l’Atelier Cambier afin de concrétiser son projet ?

  • Je pense à un cas concret, le jour où un client s’est rendu dans nos locaux pour réaliser des présentoirs métalliques pour affichage publicitaire.  Le client cherchait une solution pour les monter facilement, vite et bien.  L’équipe technique est intervenue en amenant l’outillage adéquat en direct au client et il a été satisfait de voir que cela se faisait efficacement.  Il a validé le montage avec une quantité à produire pour une date bien précise.  En bref, nous avons amené des solutions directement avec le responsable de département en un temps limité !  Je pense que quand un client vient nous voir, il doit pouvoir repartir avec les réponses adéquates pour son projet.

Vous disposez de 25 ans de carrière à votre actif, avez-vous un souvenir particulier ou une anecdote qui vous a marqué tout au long de votre parcours professionnel ?

  • Je me souviens notamment d’un démontage de machines d’impression en Allemange en deux jours avec des membres de l’équipe.  J’ai aussi énormément d’anecdotes avec les ouvriers.  Je proviens d’une société conventionnelle et j’ai été surpris en arrivant à l’Atelier Cambier du travail pouvant être réalisé dans une entreprise de travail adapté (ETA).  Aujourd’hui, je ne quitterais ma place pour rien au monde.  Je n’ai aucun regret en ce qui concerne mon parcours professionnel, c’est chaque jour un travail enrichissant au niveau humain.  Je peux dire que j’ai acquis une nouvelle vision de la vie en travaillant ici et je souligne l’admiration que j’ai pour ces personnes fragilisées qui ont du courage et sont extrêmement motivées à la réalisation de leur travail.  Certains collègues sont même devenus des amis !

Une entreprise de travail adapté comme l’Atelier Cambier réalise de multiples types de projets. Que pensez-vous que l’Atelier Cambier puisse apporter à une région et plus particulièrement à une entité comme Charleroi?

  • En premier lieu, une entreprise comme la nôtre peut amener des débouchés pour des personnes qui ont des problèmes scolaires ou des difficultés de handicaps.  A l’Atelier Cambier, ils peuvent travailler avec des perspectives d’avenir.  Je pense que c’est une belle carte de visite pour une ville comme Charleroi.  Les personnes fragilisées ne sont pas laissées sur le carreau et elles sont intégrées au milieu économique de la région.  C’est une réelle fierté pour moi de pouvoir exercer mon métier dans une entreprise de travail adapté à l’Atelier Cambier.

Interview du 20/06/2018  – Jumet –©Cel Pourbaix