– Le 8 janvier 2021 –

COMMUNIQUÉ DE L’ATELIER CAMBIER

Mesdames, Messieurs,

L’Atelier Cambier, entreprise de travail adapté bien connue à Charleroi et qui est située dans le parc d’activités économiques de Jumet, le long des pistes de l’aéroport, rencontre à l’heure actuelle des problème financiers importants.

Cette institution carolorégienne, constituée en 1964 à l’initiative de Monsieur Eddy Cambier, alors président du Rotary de Charleroi, œuvre depuis plus d’un demi-siècle pour l’insertion dans le monde du travail de personnes handicapées ou éloignées de l’emploi.

Depuis plusieurs mois, l’entreprise connaît des difficultés qui trouvent leurs origines dans la perte de deux clients majeurs en 2018 et bien évidemment dans les effets de la pandémie que nous connaissons actuellement.

En deux ans, à la suite de la crise sanitaire et de la perte des clients Essers et Durobor qui est tombé en faillite, le chiffre d’affaires a baissé de plus de 35%. À cela s’ajoute une pression sur les marges qui a amplifié la dégradation des résultats d’exploitation de l’institution.

La situation est dès lors préoccupante, d’autant que l’Atelier Cambier qui occupe 200 personnes est à l’heure actuelle majoritairement présent dans des secteurs à forte concurrence comme le conditionnement, le travail à façon ou la logistique de base. Il s’agit là de segments de marché à plus faible valeur ajoutée où les batailles sur les prix sont intenses avec autour des tables de négociation non seulement d’autres entreprises de travail adapté mais également les établissements pénitentiaires ou des entreprises de pays émergents à la main d’œuvre bon marché.

Une part très importante du chiffre d’affaires est également réalisée par le département « Expéditions postales » pour le compte de tiers. La digitalisation accrue du secteur de la grande distribution mais aussi de l’édition au sens large fragilise ce département.

Un domaine reste aujourd’hui relativement préservé, c’est celui des services en entreprise qui veille à l’insertion de personnes handicapées ou éloignées de l’emploi au sein du tissu économique local, mais cette activité seule ne permet malheureusement pas d’atteindre un équilibre global.

Depuis fin 2019, une nouvelle direction a pris en charge la gestion opérationnelle de l’entreprise. Des mesures fortes ont été rapidement prises afin de restaurer la rentabilité. Celles-ci commençaient à porter leurs fruits tout comme les pistes de diversification qui ont été rapidement mises en places mais, avec l’arrivée du COVID, elles ont été insuffisantes pour permettre un retour à l’équilibre financier des différentes activités.

Toutefois, tant le Conseil d’Administration que la Direction restent confiants. Les nouveaux clients et marchés obtenus ces derniers mois devraient permettre à terme de renouer avec la situation saine.

L’objectif reste de préserver au maximum l’emploi en transférant une partie du personnel vers ces nouvelles activités qui ont vu le jour sous peu. Un certain temps sera toutefois nécessaire pour que la mise en œuvre de ces mesures de redressement portent pleinement leurs fruits d’autant que les perspectives de trésorerie restent sombres pour les mois à venir.

C’est pourquoi, ce 8 janvier, le Conseil d’Administration de l’Atelier Cambier a introduit auprès du Tribunal de l’Entreprise du Hainaut, division Charleroi, une requête en réorganisation judiciaire afin de le mettre temporairement à l’abri de ses créanciers et de permettre la poursuite de l’activité.

Pour la Direction: 

Miguel Wibert
Directeur Général

Pour le Conseil d’Administration:

Ute Hebborn
Présidente

Hervé Hubert
Administrateur

————————————————————————–
Contact presse: Luc Stassart: +32 (0)498/138478 – l.stassart@ateliercambier.be